AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The one I Love [Hiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abyss
BLODDY S.N.O.W.
BLODDY S.N.O.W.
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 24
Localisation : Auprès d'Alice
Emploi/loisirs : La solitude
Humeur : Rêveuse


Identity .
R.I.P.:
Relationship .:
Character Sheet.:

MessageSujet: The one I Love [Hiver]   Ven 13 Nov - 20:50

    (désolé petit post T-T)

    Cours, cours, encore et encore. Ca ne fait que l'exciter. Cours petit être cours de toute façon tu ne survivra pas. Elle te suis comme ton ombre pour mieux t'anéantir. Souffre, pleure, implore son pardon, mais rien n'y fera : elle n'a plus de coeur.
    Abyss dénoua sa chaine de ses hanches et la lança sur sa cible. Le pauvre fut pris dedans comme un poisson. Il tenta de se débarrasser de la chaine mais celle ne fit que ce resserer. Doucement, pas à pas la Yokai s'approcha de lui. Elle fit parcourir ses doigts sur la joue mouillée par les larmes de la pauvre victime.
    « Tu as ennuyée Sa Majesté Alice...Tu dois donc en payer les conséquences. Désolé, ce n'est pas contre toi mais il le faut. Bye bye ! »
    Elle déposa un léger baiser sur la joue de celui-ci puis elle tira sur la chaine. Un craquements d'os se fit entendre et le tronc de l'homme se scinda en deux. Ca gicla et bientôt le sol prit la même couleur que les yeux d'Abyss. Cette dernière essuya avec le bout de la langue une goutte de sang qui perlait sur son menton. Elle n'éprouvait aucun plaisir à tuer non...Mais elle n'éprouvait pas de regret non plus. A vrai dire, pour faire simple, elle n'éprouvait rien. Juste de l'ennuie. Ca se répétait encore et encore, ça en devenait lassant. Ses victimes ne variaient jamais ! Elles ne savaient même pas résister se battre ou autre. Elle en avait assez. Mais malheureusement elle ne pouvait rien faire d'autre, car tel était la volonté d'Alice. Le jour de sa naissance, Abyss s'était inclinée devant l'enfant-roi et lui avait juré obéissance et fidélité sur sa vie, sur son être. Donc si Alice ordonnait, Abyss exécutait c'était comme ça, une roue sans fin, sans réel attrait, bien trop lassante !
    Elle observa encore une fois le corps et sortit une lame. Elle attrapa la tête par les cheveux et d'un cou sec la sépara du reste du corps. La Yokai emballa son précieux butin et le plaça dans son sac. Elle rabattit doucement son capuchon noir sur son visage et soudain s'envola. Elle haissait cette forme, mais elle adorait voler. Sentir le vent frapper ses ails avec violence quel délice. En ces instants elle remerciait Alice de l'avoir créée.
    Le paysage changea et la forêt apparue. Elle aimait cette forêt, dense, compacte...Pleine de mystère. Il y avait juste ce chat qui venait l'embêter qui l'ennuyait...Mais bon elle comprenait vite qu'Abyss ne voulais pas d'elle !
    La Yokai se posa doucement et son corps reprit ses proportions humaines. Elle jeta au sol sa cape noire et enleva sa combinaison et enfila sa robe blanche ainsi que son capuchon rouge. Du loup elle était devenue l'agneau.
    Abyss s'alongea dans l'herbe et ferma les yeux. Seule, enfin. Dans un endroit où personne ne la trouverait...Ou presque. Elle toucha son pendentif et soupira...Pourquoi fallait-il qu'elle soit tombée amoureuse de lui. Pourquoi. Cela l'affaiblissait tellement.... Mais en même temps, c'était physique, chimique, mental. Elle n'y pouvait rien. Sur ces pensées, elle ferma les yeux et s'endormit doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiver
Red Winter
Red Winter
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/11/2009

Identity .
R.I.P.:
Relationship .:
Character Sheet.:

MessageSujet: Re: The one I Love [Hiver]   Sam 14 Nov - 22:41

    « Vas, ta journée est libre pour le moment, si j’ai besoin de toi je te ferais appeler. »

    Telles étaient les paroles de sa Majesté Alice. Hiver s’inclina avant de quitta la salle où se trouvait l’enfant. Ainsi, aujourd’hui il pouvait organiser sa journée. Cela faisait bizarre pour lui, car depuis son arrivée à Wonder Nightmare, il a toujours obéit aux ordres, et maintenant qu’il n’en avait pas, Hiver ne savait que faire. Le yokai marcha tranquillement dans le couloir, ses pas résonnaient. Il n’aimait pas se presser mais il ne voulait pas être lent pour autant. Après avoir passé le couloir, il traversa le grand hall. Cette pièce était immense On pouvait remarqué sur le carrelage noir et blanc quelques empreintes ou des traces de sang, cela faisait un bon bout de temps qu’ils étaient présents. Hiver se rappela de la première fois qu’il vit sa Reine et ce château. Quelques instants plus tard, on lui présenta Abyss étant sa supérieure. Abyss… il était tombé amoureux d’elle. Il n’a jamais compris pourquoi et encore moins comment, il savait juste qu’il était fou d’elle.

    Hiver sortit du château de la princesse et se demanda que pouvait il bien faire. Il savait que Abyss a été envoyé en mission donc il ne pouvait allé la voir. Il se dirigea vers la foret enchantée sans réellement connaitre ses intentions. Par chance, le Chat de Cheshire était sans doute occupé à tromper des humains, donc Hiver la manqua. Ce dernier commença à s’ennuyer, ce qui l’énerva beaucoup. Il détestait quand il ne savait pas quoi faire. Le yokai ne put s’empêcher de faire une crise. Il saccagea tout ce qu’il voyait et lorsqu’il vit une pauvre femme perdue dans la forêt, il afficha un sourire sadique. La pauvre, tétanisée ne pouvait que pleurer, elle voulut partir mais sa peur l’en empêcha surement car elle ne bougea pas. Hiver s’approcha de la femme et leva doucement son menton. Il chuchota près l’oreille de la victime un seul et unique mot : « meures ». Et dès l’instant où il finit de prononcer ce mots à deux syllabes, Hiver transperça avec sa main la poitrine de la femme et celle-ci mourut instantanément. Du sang giclait, surtout sur le visage du yokai. Celui-ci était excité par la vue du sang. Cette couleur rouge était si…attirante. Sur ce coup ci, l’assassin était assez gentil en l’ayant tué si rapidement et sans douleur. Hiver nettoya son visage mais avait toujours quelques taches sur son haut rouge.

    Il s’était calmé. Le cadavre attirerait d’autres yokais ou créatures. Hiver aurait bien voulu attendre leur arrivée et enchainé sur une petite baston mais tout d’un coup, il sentit une présence qu’il ne lui était pas inconnue. Le yokai abandonna sa première idée pour rejoindre cette présence. Hiver marcha dans une direction. Après quelques minutes de marche, il aperçut Abyss allongée sur le sol. Elle était en train de dormir. Cette expression si douce sur ce magnifique visage…C’était elle qui faisait battre son cœur. Il s’avança doucement de Abyss en essayant de ne pas la réveiller et s’allongea à coté de celle-ci. L’assassin aperçut le pendentif de la yokai, il avait le même et lorsqu’il assemblait les deux pendentifs, cela se complétait. Cela l‘intriguait fortement. Il sourit tristement. Le vent avait placé une mèche blanche afin de cacher le visage de Abyss. Hiver remit la mèche derrière l’oreille. Il n’y avait maintenant plus d’obstacle entre le visage de son supérieure et celui d’Hiver. Qui d’ailleurs n’hésita pas à poser un tendre et doux baiser sur les lèvres de la belle. Cette dernière commença à bouger et ouvrit lentement les yeux.


    « Excuse moi, je n‘aurais pas du te réveiller. »

    Il sourit.

    « Que fais tu là, je te croyais en mission ? Et ne vas pas croire que ta présence me dérange, bien au contraire. »

    Hiver prit doucement le visage d'Abyss pour le rapprocher du sien, et déposa un autre baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss
BLODDY S.N.O.W.
BLODDY S.N.O.W.
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 24
Localisation : Auprès d'Alice
Emploi/loisirs : La solitude
Humeur : Rêveuse


Identity .
R.I.P.:
Relationship .:
Character Sheet.:

MessageSujet: Re: The one I Love [Hiver]   Sam 14 Nov - 23:25

    Un rêve, toujours le même. Des paysages fantaisistes, une mer bleue et un soleil de plomb. Il faisait bon et pourtant elle était triste. Quelque chose lui manquait, une partie de son corps, de son coeur. Ca lui manquait atrocement et sans cela elle ne pouvait être heureuse. Mais que lui manquait-il ? Ou plutôt qui ? Un ami ? Non...Quelqu'un d'encore plus proche...Un amant ? Non pas vraiment...Ah ! Elle avait trouvée. Sa moitié, son double, sa vie, ses sentiments. Il lui manquait tout cela, et tout cela étaient cachées dans un coffre. Mais où était la clé de ce coffre ? Elle en avait une moitié à son cou, mais l'autre, où était l'autre ? Elle quitta l'herbe verte et se mit à courir vers une maison de pierre. Bizarrement elle savait que le reste de la clé ne serait pas là bas mais elle avait besoin de savoir... Elle ouvrit la porte et vit une petite fille recroquevillée dans son coin, pleurant toutes les larmes de son corps. Cette petite fille lui était familière : ces mêmes cheveux blancs, ces mêmes yeux rouges. Seul la profondeur de leur regard était différente. La fillette était faible, souffrante, alors qu'elle était forte, impitoyable. Un rictus de dédain apparut sur ses lèvres et elle claqua la porte, laissant la pauvre enfant pleurer. Quel enfant stupide ! Pleurer ne résout rien, il faut avoir la tête haute et avancer encore et encore,et toujours droit devant sois sans jamais faillir !
    Son rêve continua, plus loin. Le temps et les lieux changèrent. Un cerisier en fleurs, deux enfants souriants. Étrangement, le visage du garçon était flou, elle ne voyait que ses vêtements. Quant à la fille c'était la même que la pleurnicharde mais elle avait grandit et son regard avait changé. Elle put constater avec un sourire de satisfaction qu'il était devenu hautain, froid, ambitieux. Il ne brillait que pour une personne : le petit garçon assis à coté d'elle. En même temps, il ne fallait pas que cette ferveur constitue un obstacle pour l'enfant ! Il fallait qu'elle se sépare de lui et vite. Mais en même temps, elle éprouvait de la compassion pour la petite et savait que si elle était séparée de lui elle souffrirait. Et ca elle ne le voulait pas. Oui, c'était amusant, elle s'identifiait à cette petite fille a aussi blanche que la neige et aux yeux aussi rouges que le sang.
    Tout tourna, encore. Elle fut projetée dans une maison cette fois-ci. Deux jeunes personnes s'embrassaient, s'enlaçaient furieusement, amoureusement. Elle ressentit une point de jalousie dans son cœur quand elle remarqua qu'une de ces personnes était la petite fille, mais qui avait grandit. Quant à l'homme, son visage demeurait toujours flouté...Mais elle se sentait attirée par lui, elle avait l'impression de le connaître lui aussi.
    Quand les deux amants se quittèrent, l'homme tendit un présent à la jeune fille et l'embrassa. Abyss tendit la main vers le cou de l'homme.
    « Je l'ai trouvé, la deuxième moitié de la clé ! »
    Elle serra avec force le pendentif et remarqua qu'elle était réveillée. Elle referma les yeux pour savourer le baiser de son amant puis relâcha le collier.
    « Non, tu as bien fait... »
    La Yokai plongea ses yeux vermeilles dans ceux d'Hiver et sourit doucement. Elle haïssait dormir, elle haïssait rêver. Rêver de ce paradis vert et chaud, de ce couple, de cette clé.
    « Ma mission est terminée, ouvre le sac et tu verras par toi même...Et puis j'étais fatiguée. »
    Abyss se laissa faire quand Hiver attira son visage pour l'embrasser. Elle enroula ses bras autour de son cou et lui rendis son baiser. Son ventre la brulait : elle aimait. Sans doute trop.
    « J'ai rêvée...C'était déroutant. Merci de m'avoir tirée de ce labyrinthe... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiver
Red Winter
Red Winter
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/11/2009

Identity .
R.I.P.:
Relationship .:
Character Sheet.:

MessageSujet: Re: The one I Love [Hiver]   Dim 15 Nov - 0:07

    Abyss n’avait pas l’air bien à son réveil. Hiver le savait, il le ressentait. Tout se que celui ci remarqua c’était qu’elle avait serré son pendentif très fort avant de se réveiller. A chaque fois que le yokai voit le pendentif, il se posait toujours la même question : pourquoi avait elle le même pendentif. Puis après s’être poser cette question, d’autres questions surgissent dans sa tête : « d’où vient ce pendentif ? » « Qui est Abyss ? » « Qui il est ?! » Et comme toujours, c’étaient des question sans réponses et cela l’énervait en tout point. Heureusement que Abyss était là pour que sa colère s’apaise. Mais d'un coté, il ne voulait pas connaitre la vérité, il était heureux d'être avec Alice et Abyss et il savait que cette vérité pourrait le changer.

    « Non, tu as bien fait... »

    Hiver aimait quand Abyss plongeait ses beaux yeux rouges dans les siens qui sont dorés. C’était un regard si différent des autres. Lorsque ses yeux si rouges le traversaient, il avait l’impression de devenir plus fort. Et jamais il ne laisserait Abyss regarder les autres ainsi. Il était assez possessif en ce qui concerne son amante. Il savait que ce n’était pas bien d’être si possessif, surtout que son amante était également sa supérieure. Mais il était tellement amoureux de celle-ci…

    « Ma mission est terminée, ouvre le sac et tu verras par toi même...Et puis j'étais fatiguée. »

    En parlant du sac, Hiver jeta un coup d’œil rapide sur l’objet en question, il dégageait une odeur de sang séché et d’après la forme de l’objet dans le sac, cela ressemblait à une tête. Il ne prit pas la peine d’aller vérifier, car il faisait confiance à Abyss, mais il ne voulait surtout pas la quitter. Elle qui semblait si…choquée par quelque chose.

    « Je le vois bien, c’est tellement rare que tu t’endors comme ca, surtout en pleine forêt. Tu as eu de la chance que se soit moi et pas quelqu’un d’autre qui t’aie trouvé. »

    Abyss enroula ses bras autour du cou de Hiver. Ce dernier ressentait que quelque chose clochait. Elle paraissait bizarre. Il voulait l’aider mais il ne savait pas comment. Surtout qu’il ne connaissait pas encore la réelle cause de ce changement.

    « J'ai rêvée...C'était déroutant. Merci de m'avoir tirée de ce labyrinthe... »

    « Tu sais que tu peux toujours compter sur moi »

    Elle avait donc rêvé. La cause était donc ce rêve. Hiver n’en avait pas fait depuis si longtemps, il en avait fait quelques uns lorsqu’il venait d’arriver . Il avait oublié comment s’était un rêve mais d’après se qu’il voit sur Abyss un rêve pouvait changer la manière de penser. Il se demandait d’ailleurs quel était le rêve mais il savait que Abyss ne voulait pas en parler. Il essaya de repenser à ses premiers rêves, c’était toujours un couple, mais il ne les distinguait que très vaguement. Depuis ces premiers et derniers rêves, lorsqu’il dormait c’était le néant.
    Le yokai caressa le visage de Abyss avant de reprendre.


    « Ne pense plus à ce rêve, un rêve n’est jamais réel. Je suis là avec toi et je le serais toujours. »

    La tête d'Hiver se tourna à nouveau vers le sac noir. Le yokai détestait sentir le sang séché. Heureusement pour lui, l'odeur d'Abyss était plus forte que celle du sang séché.

    « N'oublie pas de le ramener à sa Majesté Alice. Ce serait dommage qu'elle croit que tes capacités ont régraissé ce qui n'est pas le cas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss
BLODDY S.N.O.W.
BLODDY S.N.O.W.
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 24
Localisation : Auprès d'Alice
Emploi/loisirs : La solitude
Humeur : Rêveuse


Identity .
R.I.P.:
Relationship .:
Character Sheet.:

MessageSujet: Re: The one I Love [Hiver]   Lun 16 Nov - 20:13

    Hiver jeta un regard peu amène au sac contenant la tête. Etait-il réticent à ce qui s'y trouvait dedans ? Non sans doute pas...Juste un peu distant ? Un petit rire lui échappa. Cette tête ferait grandement plaisir à leur Reine. Elle qui les aimait tant perchées sur un fil ! Abyss, elle s'en moquait un peu. Qu'est-ce qu'était une tête de plus ou de moins dans ce palais ? Pas grand chose à vrai dire. Rien de regrettable...
    Les paroles de son aimé la firent à nouveau sourire. Personne ne s''aventurait dans la forêt de Ches' c'était bien connue ! Elle faisait tourner en bourrique les intrus si bien qu'au fil du temps très peu de gens osaient se promener dans les contrées sombres de la forêt. C'était pour cette raison qu'elle avait décidé de passer ses moments de solitude dans ces lieux. Le chat la laissait en paix et on venait rarement la déranger...Le paradis quoi ! Mais il avait raison sur un point : c'était vraiment rare qu'elle arrive à fermer les yeux pendant une mission, et qui plus est sans défense autour d'elle. Si quelqu'un d'autre qu'Hiver était arrivé et l'avait reconnu, elle ne serait sans doute plus de ce monde. La Yokai frissonna à cette pensée et murmura
    « Hum tu as raison...Ce n'est pas mon genre. En plus je dors beaucoup en ce moment ! Pas très rassurant tout ça... »
    Pourquoi, elle n'en savait rien. Sans doute l'effet des spores de champignons soporifiques de la forêt, oui c'était sans doute cela. Elle y passait énormément de temps depuis quelques jours. Elle se dit qu'elle devrait peut être arrêter de se balader un peu comme elle le voulait et rester au château pour récupérer ? Oui bonne idée. Quand ils rentreraient tous les deux au château, Abyss dirait à Alice qu'elle était rentrée pour un bon bout de temps. La reine serait heureuse, Hiver et Abyss aussi ! Tout est bien qui finis bien non ? Le seul problème c'était qu'au château il y a avait tellement de gens qu'elle voulait éviter ! Loucas pour commencer ! Et puis cet idiot de chapelier ! Mais il le fallait bien non ? C'était comme ça et elle n'avait pas d'autre choix...
    Le contact avec Hiver la réconforta. Quand elle était près de lui, elle devenait une tout autre personne. Sa carapace de glace fondait en un instant par sa passion. Son coeur s'ouvrait et elle voulait rire, chanter, être heureuse. Stupide sentiment amoureux qui vous rend si mièvre....Elle détestait ça mais pourtant elle en redemandait encore, encore...
    « Je ne veux plus y penser mais il me hante depuis quelques temps, toujours le même...Mais c'est la première fois que je trouve la seconde moitié de la clé.. Peut être que la prochaine, j'ouvrirais le coffre et tout s'éclaircira ? Peut être...Sans doute. Mais comme tu dis, un rêve reste un rêve ! Alors je ne dois pas m'en soucier... »
    Elle avait beau dire ça avec légèreté, ce rêve l'intriguait. C'était étrange ce sentiment de connaissance, de souvenir. Pourquoi se sentait-elle si...Humaine ? Pff cela lui prenait trop la tête, alors qu'elle était avec Hiver ! Pourquoi réfléchir à des choses aussi pénibles ? En parlant de tête, il faudrait sans doute penser à ramener celle qui commençait à se rigidifier à Alice ! Abyss se sépara d'Hiver et lui répondit en souriant : 
    « Ne t'inquiète pas...Il me reste du temps. Mais c'est vrai qu'il serait préférable de ne pas trop la faire attendre ! »
    Elle fit mine de se lever puis se rallongea à côté de lui. Elle passa tendrement une main dans ses cheveux et soupira. Elle ne voulait pas le quitter alors qu'ils venaient juste de se retrouver !
    « Je pense que je vais rester encore un peu avec toi. Mais bon on peut toujours rentrer au château et rester tous les deux là bas ou bien rester tous les deux ici... Comme tu veux »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiver
Red Winter
Red Winter
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/11/2009

Identity .
R.I.P.:
Relationship .:
Character Sheet.:

MessageSujet: Re: The one I Love [Hiver]   Mar 17 Nov - 23:05

    Hiver écouta attentivement les dernières paroles prononcées par Abyss, il était tout le temps attentif lorsque Abyss parlait ou était près de lui. Si il sentait la présence de sa supérieure, son attention se porta sur elle, il pouvait l’affirmer que Abyss était un soleil de sa vie. Pourquoi pas le soleil mais un ? Tout simplement parce qu’il avait aussi Alice, sa Reine et sa maitresse. L’amour ou plutôt l’addiction que Hiver portait à celle-ci était une autre forme d’amour. Même si cet amour était différent que celui qu’il avait pour Abyss, ils avaient plus ou moins la même égalité. Et jamais Hiver pourrait trahir ses deux êtres et n’en avait jamais eu l’idée de le faire.
    Abyss était allongée à coté de Hiver. Le bras de ce dernier s’éloigna un peu du corps pour aller chercher la main de la yokai. Une fois trouvé, sa main prit la main de son amante et ses doigts se croisèrent avec les siens. Il savait qu’il n’avait pas encore répondu à Abyss car il ne vouait pas que cette dernière se faisait attendre par sa Majesté Alice, mais au fond de lui il voulait rester ici avec elle. Hiver aimait ce moment. Un instant tranquille avec Abyss où personne ne pouvait les déranger. D’ailleurs, il était heureux et chanceux que le Chat de Cheshire n’apparaissait pas. Et il espérait qu’il ne viendra pas les déranger. Donc pour en revenir à la situation, Hiver n’avait toujours pas prononcé sa réponse. On pouvait entendre quelques brises soufflées dans ce blanc. Le yokai ferma les yeux, respira lentement avant de rouvrir les yeux, se tourner vers sa bien-aimée et lui faire un sourire enfantin.


    « Restons tous les deux ici, un moment.. juste un peu…Ensemble… »

    Jamais il ne se comporterait ainsi devant d’autre personne que Abyss. Même à sa Majesté Alice, il ne pouvait se montrer ainsi : ce serait un manque de respect envers elle, du moins c’était ce qu’il pensait. Mais face à Abyss, il sentait qu’il pouvait se « lâcher », être plus…humain ? Oui le mot humain pouvait être utilisé. Ces êtres étaient à la fois simples et compliqués.
    Hiver caressa de nouveau le visage de sa partenaire, sa peau était si douce qu’il croirait qu’il caressait de la soie, et embrassa passionnellement Abyss. Ses lèvres étaient si appétissantes que Hiver ne pouvait s’ empêcher de s’en emparer. Il voulait tout simplement que cela ne se finisse jamais.
    Les mains accrochées ensemble, les lèvres liés entre elles, et l’autre main d’Hiver était sur la hanche de sa supérieure. Il aimait ces baisers, ces lèvres, ces cheveux, ce corps ou tout simplement Abyss. Il était fou amoureux d’elle. Mais cela, tout le monde aurait compris.
    Ce long baiser s’arrêta car toutes bonnes choses ont une fin, c’était malheureusement la fin du baiser, mais pas encore celle de ce moment. Hiver regarda de ses yeux dorés les yeux rouges d’Abyss, ces si magnifique yeux rouges que personne ne pouvait détourner du regard. Il sourit de façon innocente avant de lui déclarer.


    « Je t’aime Abyss. »

    C’était de si simples mots mais ils en valaient beaucoup. Cependant ce n’était pas tout le monde qui pouvait le dire, ces simples pouvaient être extrêmement difficile à avouer pour certain. Et souvent, on n’oublie souvent de dire ces mots, mais pour Hiver, il aimait les dire à Abyss. Avant que celle-ci ne puisse dire quoique se soit, il rigola légèrement. Des fois, il pouvait être enfantin notre Hiver.

    « Désolé, je n’ai pas pu m’empêcher de le dire. »

    L’Hiver de d’habitude avait pratiquement disparu. Lorsqu’il était avec Abyss, il avait l’impression d’être innocent. Tous les désespoirs et les malheurs disparaissaient. Son envie de combattre pouvait même faire la même chose. C’était ces yeux si rouges qui l’hypnotisaient. Hiver avait l’impression de devenir plus doux, comme si il était un enfant qui découvrait, s’occupait d’une nouvelle-née.

    « Dis moi si tu penses qu'il est l'heure de ramener cette tête à sa Majesté Alice. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abyss
BLODDY S.N.O.W.
BLODDY S.N.O.W.
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 24
Localisation : Auprès d'Alice
Emploi/loisirs : La solitude
Humeur : Rêveuse


Identity .
R.I.P.:
Relationship .:
Character Sheet.:

MessageSujet: Re: The one I Love [Hiver]   Mer 30 Déc - 1:55


    (désoooooooooooooléééééééééééé de ce retard excuse moi vraiment >< je m'en veux énormément)

    Rester, oui elle le voulait. Rester avec lui, contre lui : paume contre paume, yeux dans les yeux....Coeur liés. Elle l'aimait. Ce sourire enfantin, rayonnant lui rappelant un souvenir effacé...La mer d'un pays vert sentant bon l'olive et la pierre. Doucement elle croqua les lèvres de son amant puis son oreille et enfin son cou puis elle serra sa main un peu plus fort. C'était sa drogue, son héroïne, elle avait besoin de sa dose journalière et depuis trop longtemps elle avait ignorer l'appel de son corps. Elle se devait de réparer ça...N'est-ce pas ?
    « Alors restons ensemble, jusqu'à ce Sa Majesté me fasse appeler, jusqu'à ce qu'elle s'impatiente, je subirait son courroux avec délice si comme récompense je n'ai qu'un baiser de ta bouche.... »
    En sa présence, son collier de chien se détachait, son âme se libérait. Pourquoi, pourquoi avait-elle l'impression de ne vivre que pour lui ? Son regard, ses yeux...C'était si frustrant ! Pourquoi lorsqu'elle s'éloignait un petit peu d'Hiver son coeur la brulait ? Comme s'il était relié à celui de son amant par un fil rouge d'amour, de passion et de sang. Soudain il l'attira à nouveau contre lui, leur lèvres se joignirent et l'émotion lui fit oublier toutes ces ennuyantes, mais intriguantes questions. Sa mains sur sa hanche, l'autre dans la sienne. Elle frissonna. Elle voulait plus, encore plus. Doucement elle caressa son dos, son torse palpant chaque parti du corps avec avidité, soudain il s'arrêta. Insatisfaite au début, elle voulu l'attirer à nouveau contre elle quand elle intercepta son regard d'or. Ces yeux, quels yeux... La jeune femme avait toujours aimer cette couleur quand elle rencontra Hiver pour la première fois elle compris enfin la raison de cette attirance. Bien sur tout l'or du mon ne valait pas celui de ses pupilles...Et pour rien au monde elle ne les perdrait de vue. Hiver c'était SON trésor, le sien, rien qu'à elle...Pas touche.
    Son sourire innocent, ses yeux brillant d'une excitation enfantine semblable à celle que ressent un gamin découvrant ses cadeaux à noël.
    « Je t’aime Abyss. »
    trois mots et tant de sentiments. Trois mots et tant d'amour. Son coeur avait mal, il allait exploser de bonheur. Ce n'était qu'une simple phrase et pourtant il avait un effet destructeur sur la Yokai. Il l'aimait, elle l'aimait. Ah l'amour, idylle éternelle...Sujet universel des plus grandes tragédies romantiques.
    « dis le autant que tu veux aujourd'hui je te pardonne...Mais dès qu'on se sépare plus question d'évoquer ça... »
    C'était leur dur pénitence, un amour interdit, secret. Si Alice découvrait le pot aux roses, ce serait la fin des haricots comme dirait-on...Alors elle s'interdisait tout sentiment visible envers Hiver dans leur vie publique et refusait les mots d'amours...Trop visible disait-elle. Mais pour une fois, elle pouvait bien se le permettre non ? Elle déposa avec douceur un baiser sur son front et lui murmura à l'oreille avec tendresse:
    « Moi aussi je t'aime Hiver...Je t'aime plus que tout au monde, et à cause de cet amour, Alice attendra sa tête le temps qu'il faudra pour que je puisse t'exprimer mes sentiments...Entièrement. »
    A nouveau elle l'embrassa sur la joue, le cou, le front et pour finir les lèvres. Le voilà son gros problème à notre Abyss : c'est qu'elle en veut toujours plus. Insatiable démone... Doucement elle passa sa main sous la tunique d'Hiver et caressa son torse froid comme la neige. Même en fermant les yeux elle savait retrouver chaque grain de beauté, chaque cicatrice. Elle le connaissait par coeur de la tête aux pieds. Puis se rendant compte de son ardeur un peu trop brulante, elle s'écarta brusquement et rougissant violemment elle murmura:
    « Exc...Excuse moi, je me suis...Un peu trop laissé emporté je crois. Oui, hum..Désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The one I Love [Hiver]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The one I Love [Hiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{W}o.n.d.e.r Nightmare } * :: Zone Rp * :: « Wonder Nightmare. ::  La Forêt Enchantée.-